BIENVENUE sur le site du Centre Associatif et Culturel de la Presqu’île de Saint-Jacut de la Mer

Au coeur du Saint-Jacut historique entre église et abbaye vous trouverez, dans l’ancien presbytère restauré, le lieu d’accueil des associations jaguines et la présentation de leurs activités.

************************************************************************************************

Les salles du Centre culturel sont à nouveau disponibles, pour les associations jaguines, aux conditions définies ci-après.

Voici, en rouge, le message que nous a adressé la Mairie le 31 mai, à la suite de notre interrogation après que des associations aient manifesté le désir d’organiser leur réunion dans les locaux, en juin :

La préfecture a répondu en fin de semaine à mes différentes interrogations concernant les réouvertures de salles, j’avais besoin de précisions.

L’accès est possible dès à présent mais reste limité.

En effet, il permet d’accueillir du public dès lors qu’il est assis.

Document de référence : art 45 du décret 2020-1310

« Les salles ne peuvent accueillir du public qu’entre 6 heures et 21 heures et dans les conditions suivantes :
1° Les personnes accueillies ont une place assise ;
2° Une distance minimale d’un siège est laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe jusqu’à six personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble ;
3° L’accès aux espaces permettant des regroupements est interdit, sauf s’ils sont aménagés de manière à garantir le respect de l’article 1er ;
Le nombre de personnes accueillies ne peut excéder 35 % de la capacité d’accueil de l’établissement et 800 personnes par salle, sauf pour : les groupes scolaires et périscolaires et les activités encadrées à destination exclusive des mineurs ; (activité culturelles, artistiques) et la formation continue ou professionnelle. »

En conclusion, dans le Centre Culturel, les personnes majeures peuvent être accueillies pour y pratiquer des activités mais dans une configuration « assis ».

Il faudra donc limiter leur accès aux activités pouvant y répondre, donc pas d’activité sportive.

Par ailleurs, une jauge de 35% de l’effectif de référence ERP de la salle est à respecter.

Les réunions d’association, de travail, peuvent donc s’y dérouler dans les conditions précisées ci-dessus.

————————————————

Activités habituelles

– lundi et vendredi : tricot

– mardi : scrabble duplicate

– jeudi : jeux cartes et scrabble classique.

En 2022, au Centre culturel

Début juillet : exposition de photos Prochownik (Centre associatif et culturel)

Du 14 au 17 juillet, de 10 h à 18 h : exposition de tableaux à la peinture acrylique par Marie-Claire Desbois et Philippe Miriel (Centre associatif et culturel)

Du 18 au 29 juillet, de 10 h à 18 h : exposition de tableaux par Michel Vicario, plasticien (Centre associatif et culturel)

Du 30 juillet au 12 août, de 10 h à 18 h : exposition de tableaux (au stylo bille et collages) par Morgane Sansorgné La Benardière et Justine Bernard (Centre associatif et culturel)

Justine Bernard :

« Tout commence par le glanage de petits riens : restes d’épluchures, éléments naturels abandonnés, « bribes d’algues, de feuilles, images découpées… J’extrais des parcelles de réel à mon quotidien puis je « les collectionne. Le moindre reste, le débris le plus banal peut m’intéresser de part sa forme, sa couleur, « sa texture.
« Ma technique de prédilection est la gravure mais je n’utilise pas la presse dans son but originel de « produire des œuvres multiples.
« Chacune des images que je crée est unique, elle matérialise la rencontre, la mise en tension de ces petits « riens qui, en devenant des empreintes, perdent leur apparence banale pour devenir des images « mystérieuses et abstraites. Je joue avec le hasard, je lui arrange les conditions pour qu’il nous offre de « belles surprises. »

Morgane Sansorgné :

« Je travaille directement au stylo sur la feuille, sans passer par un travail au crayon à papier, qui figerait « trop le dessin à mon goût.

« J’aime que le dessin se révèle au fur et à mesure. Je ne sais jamais à l’avance où cela va me conduire : je « deviens spectatrice de l’imprévu.

« Le trait est irréversible sur le support, comme la vie. Il y a impossibilité de revenir en arrière.

« La contrainte est de composer avec les accidents rencontrés sur le chemin.

Du 13 au 20 août, de 10 h à 18 h : exposition de tableaux (peintures intuitives et fantaisistes) par Guylaine Piard (Centre associatif et culturel). Photos tableaux ci-contre.

Guylaine Piard :

Je vis à Rennes, en Bretagne et je peins depuis plus de 20 ans des paysages sortis de mon imaginaire et inspirés de la nature.

Ma peinture est avant tout intuitive, fantaisiste, colorée et spontanée.

Mon imagination parfois débordante a trouvé très tôt son expression et parfois un refuge dans les dessins ou la peinture, les collages, bien loin des contraintes imposées par l’école et ses cours académiques.

Mon désir d’évasion m’a conduite vers des études de langues étrangères et de nombreuses escapades en Europe, puis j’ai fini par réaliser que ce n’était pas suffisant et qu’il me fallait aussi ce voyage intérieur que me permet la création. 

De belles rencontres artistiques m’ont encouragée et confirmée que c’est dans les couleurs et la fantaisie que je sais le mieux m’exprimer.

 Ne pas chercher quelque chose de précis au départ, et découvrir mon sujet au fur et à mesure, d’où le terme de « sérendipité » que j’aime pour définir ma démarche ou le don de faire des découvertes heureuses et imprévues.

Un voyage intérieur dont je ne connais pas à l’avance la destination finale.

Le plus souvent en « lâcher prise », je crée des formes que les couleurs que je pose viendront préciser, en laissant s’exprimer mon « fort « intérieur. Ainsi naîtront des figures réalistes ou imaginaires.

Cela ne m’empêche pas de créer parfois aussi de manière un peu plus « figurative » à partir de photos ou souvenirs , mais très vite le ressenti et l’attirance pour les couleurs me guide et le tableau devient ma propre impression.

Curieuse de nature, j’utilise plusieurs techniques : acryliques, huiles, pastels, collages ; je peux peindre assise, à genoux, debout, j’utilise les pinceaux mais aussi mes doigts ou bien l’éponge, les chiffons…

Je trouve essentiellement mon inspiration dans la nature et mon imaginaire.

Il y a dix ans, j’ai commencé à exposer mes créations à Rennes et dans la région,   tout en poursuivant mes activités professionnelles dans le domaine éducatif.

Depuis, j’ai décidé de m’investir davantage dans cette activité artistique qui est devenu mon ‘fil conducteur’, en continuant d’exposer et proposer des animations aux enfants.

Mon projet artistique est d’exprimer les liens de tous les éléments vitaux, avec la nature comme « leit motiv ». 

Dans mes toiles, je propose au spectateur de se laisser rêver sans chercher ce qu’il veut trouver.

Guilpi (Ghislaine Piard)